Le coût de la vie

Dollars Canadiens

Téléchargez mon livre « Réussir son expatriation à Montréal » au format PDF qui rassemble l’information essentielle pour réussir votre expatriation, de la préparation à l’installation. En savoir plus.

Le niveau de vie (niveau de salaire par rapport au coût de la vie) est meilleur à Montréal qu’à Paris. Mais aussi, par rapport à de nombreuses grandes villes dans le monde, Montréal est plutôt très bien lotie.

Voici le résultat de la comparaison du coût de la vie entre Montréal et Paris, extrait du comparateur de MontrealInternational :

Comparatif du coût de la vie entre Montréal et Paris

Comparatif du coût de la vie entre Montréal et Paris

Voici aussi une liste permettant d’estimer le coût de la vie sur place, se rappeler qu’en Amérique-du-Nord les prix en magasin sont affichés hors taxes, ces dernières (15% du montant) sont ajoutées au passage en caisse :

Loyer

  • Loyer mensuel : compter 400/500$ pour une chambre ou une colocation, 600-900$ pour un appartement avec 1 chambre selon le quartier, 1000-1200$ pour 2 chambres (par exemple, un 2 pièces dans le quartier branché du plateau coûte environ 800$ par mois) ;
  • Électricité : si elle n’est pas inclue dans votre loyer, le montant dépend de l’isolation de votre logement (généralement chauffé à l’électricité), si l’eau chaude est commune ou non, de l’électroménager dont vous disposez… Avant de choisir un logement, vous pouvez estimer le coût de votre future facture d’électricité sur le site d’Hydro-Québec ;
  • Assurance habitation : dépend du logement, comptez environ 20$ par mois ;

Abonnements

  • Abonnement Internet : les offres sont bien moins intéressantes qu’en France et rarement illimitées. Compter au minimum 40$ par mois pour un forfait de base (petit débit et faible capacité de téléchargement). Pour combiner téléphone + TV + Internet, compter plus de 100$ par mois ;
  • Forfait téléphone mobile : compter 40$ minimum pour un forfait de base, la data est presque toujours limitée. Voir S’abonner à une offre mobile ;
  • Banque : au Canada, il y a différents types de cartes (débit et crédit) et les offres les moins chers sont en fonction du nombre de transactions effectuées. Compter 10$ par mois pour un forfait couvrant un nombre de transactions illimitées (retraits d’espèces, virement…), voir Ouvrir un compte bancaire ;

Transport

Voir aussi : Se déplacer à Montréal

  • Métro : le ticket de métro STM est à 3,25$. La carte mensuelle de métro/bus est à 82$.
  • Vélo : en libre-service Bixi : 5$ pour 24h ou abonnement annuel à 85$ puis les 30 premières minutes gratuites, ensuite ça grimpe assez vite (7$ la demi-heure supplémentaire après 90 mn). Acheter son propre vélo peut être plus rentable selon l’utilisation, vous en trouverez d’occasion à partir de 60-80$ sur Kijiji ;
  • Taxi : les 20 km reliant l’aéroport au centre-ville coûtent 40$ ;
  • Permis de conduire : le permis de conduire Québécois à un coût annuellement, comptez 100$ par an. Voir Le permis de conduire.

Quotidien

  • Restaurant : un fast-food coûte environ 10$ ;
  • Grandes surfaces : plus ou moins les mêmes pris qu’en France. Les produits Français sont assez chers (fromage, saucissons, vin…) ;
  • Bar : une pinte de bière pour 6$, un cocktail pour 8$, un shot pour 4$, y ajouter le pourboire (15% du montant) ;
  • Boîtes : les entrées sont souvent gratuites et les consommations au même tarif qu’en bar.
  • Habillement : il y en a vraiment pour tous les prix, des marques Américaines comme Levi’s ou Tommy Hilfiger sont moins chères qu’en France.

Pour la restauration, s’il y a un service à la table, il faut ajouter un pourboire (plus ou moins obligatoire au risque d’avoir une remarque de la part du serveur). Les serveurs s’attendent à au moins 15% du prix hors-taxes.

Téléchargez mon livre « Réussir son expatriation à Montréal » au format PDF qui rassemble l’information essentielle pour réussir votre expatriation, de la préparation à l’installation. En savoir plus.

A propos de Yohann

Expatrié à Montréal depuis juin 2012, je partage mon expérience et mes conseils avec celles et ceux qui vivent ou qui envisagent de vivre et travailler, temporairement ou de façon permanente, à Montréal et, plus généralement, au Québec, province francophone du Canada.