Le permis de conduire

Documents pour le Canada

Téléchargez mon livre « Réussir son expatriation à Montréal » au format PDF qui rassemble l’information essentielle pour réussir votre expatriation, de la préparation à l’installation. En savoir plus.

En tant que touriste au Canada, il suffit de disposer du permis de conduire international qu’il faut demander auprès de la préfecture de votre ville en France (c’est gratuit et valable 3 ans). Cependant, le permis Français suffit dans la province du Québec.

Si vous vous installez au Canada, tout dépend de votre statut. En effet, la règle ne sera pas la même si vous êtes résident temporaire (permis de travail) ou permanent.

Résidents temporaires

Dans le cas d’une résidence temporaire, vous avez le droit de conduire au Canada tant que votre permis international n’est pas expiré. Il est cependant conseillé d’avoir aussi sur soi son permis Français.

Résidents permanents

Concernant les Français qui immigrent en tant que résidents permanents, vous avez 6 mois à partir de votre date d’arrivée sur le sol Canadien pour échanger votre permis contre un permis Canadien (ne vous inquiétez pas, on vous laissera votre permis Français).

Même règle pour ceux qui passent du statut de résident temporaire à permanent, vous avez 6 mois à compter de la validation de la résidence permanente par un agent de l’immigration pour disposer d’un permis Québécois.

Pour plus d’informations sur l’échange de permis, consultez le site de la SAAQ.

Coût du permis Québécois

Sachez que le permis Québécois à un coût puisqu’il inclut une participation aux assurances. Il vous faudra débourser environ 100$ par an, voire plus si vous avez moins de 2 ans d’expérience de conduite.

En tant que résident temporaire, vous aurez donc tout intérêt à attendre votre changement de statut en résident permanent pour effectuer l’échange.

Téléchargez mon livre « Réussir son expatriation à Montréal » au format PDF qui rassemble l’information essentielle pour réussir votre expatriation, de la préparation à l’installation. En savoir plus.

A propos de Yohann

Expatrié à Montréal depuis juin 2012, je partage mon expérience et mes conseils avec celles et ceux qui vivent ou qui envisagent de vivre et travailler, temporairement ou de façon permanente, à Montréal et, plus généralement, au Québec, province francophone du Canada.