Que mange-t-on à Montréal ?

Cuisine Québécoise

Téléchargez mon livre « Réussir son expatriation à Montréal » au format PDF qui rassemble l’information essentielle pour réussir votre expatriation, de la préparation à l’installation. En savoir plus.

Au restaurant

Avant mon départ pour le Canada, j’ai souvent entendu les gens me dire : « tu verras à Montréal la bouffe n’est pas terrible ». Bon c’est vrai, la ville regorge de fast-food à chaque coin de rue. Sans oublier les spécialités Québécoises qui ne sont pas forcément des plus facile à digérer, tel que la Poutine : des frites marrons (si si, ça existe), recouvertes de fromage fondu baignant dans une sauce brune.

Cependant, Montréal est une ville multiethnique avec 28% de la population qui est née hors du sol Canadien. La ville offre donc une multitude de restaurants aux spécialités culinaires d’origines variées : sud-américain, asiatique et européen sont aussi très présents.

Aussi très apprécié et économique, de nombreux restaurants proposent à leur clientèle d’apporter leur vin, ce qui permet de réduire la note.

Cuisiner

Les amateurs de cuisine devront changer leurs habitudes. Même si l’on retrouve la plupart des ingrédients que l’on a l’habitude d’acheter en France, certains produits ont la fâcheuse tendance à être hors de prix. Le fromage est un bon exemple car il faudra compter pas moins de 10$ pour un sachet de fromage râpé. Le vin est aussi assez cher : oubliez la bouteille de vin blanc pour la cuisine à 2 euros.

En résumé, vous ne serez pas perdu en faisant vos courses au Québec, mais il faudra vous préparer à changer certaines habitudes alimentaires.

La ville de Montréal possède aussi de très beaux marchés, avec une mention spéciale pour le marché Jean Talon, offrant des produits de qualité.

Téléchargez mon livre « Réussir son expatriation à Montréal » au format PDF qui rassemble l’information essentielle pour réussir votre expatriation, de la préparation à l’installation. En savoir plus.

A propos de Yohann

Expatrié à Montréal depuis juin 2012, je partage mon expérience et mes conseils avec celles et ceux qui vivent ou qui envisagent de vivre et travailler, temporairement ou de façon permanente, à Montréal et, plus généralement, au Québec, province francophone du Canada.