Se déplacer à Montréal et aux alentours

Traîneau à cheval

Téléchargez mon livre « Réussir son expatriation à Montréal » au format PDF qui rassemble l’information essentielle pour réussir votre expatriation, de la préparation à l’installation. En savoir plus.

Critiquée pour son réseau routier en mauvais état, la ville de Montréal offre cependant un bon réseau de transport public et de nombreuses options pour se déplacer facilement.

Transports en commun

Le métro de la ville est composée de 4 lignes qui couvre plutôt bien la ville et qui est assez fiable. Ici, on se complique pas la vie, il n’y qu’une seule zone donc tarif unique : 3,25$ le ticket, 10$ à la journée et 82$ au mois.

Au delà, un important réseau de bus dessert la ville, de jour comme de nuit. La tarification va avec celle du métro. Et pour aller encore plus loin, il y a quelques trains de banlieue .

Le vélo

En été, le vélo est de sortie. Beaucoup de Montréalais se déplacent avec ce mode de transport pour aller travailler ou se balader. Il faut dire que la ville offre de nombreuses pistes cyclables qui quadrillent la ville. Disposer de son propre vélo est une option si l’on dispose d’un endroit pour le ranger (balcon, sous-sol, …) car les vols de vélos sont fréquents.

La ville possède aussi de nombreuses stations de vélos en libre-service, le réseau Bixi, pour 5$ à la journée ou 85$ par mois pour un nombre illimité de trajets, les 30 premières minutes de chaque trajet étant gratuites. Cependant, Bixi n’est disponible que d’avril à novembre.

Sinon, à partir de 60-80$ vous pouvez disposer de votre propre vélo d’occasion, reste à trouver le modèle qui vous plait sur le site de petites annonces Kijiji.

Véhicules libre-service

Si vous avez besoin de vous déplacer dans Montréal, les véhicules libre-service sont une bonne option. Auto-mobile (offre Communauto) et Car2Go proposent d’utiliser leurs véhicules via une tarification à la minutes, à l’heure ou à la journée. Les véhicules doivent être pris et être ramenés dans un périmètre défini, qui couvre tout de même bien la ville, même là où un permis est requis.

L’abonnement est gratuit et les assurances incluses dans la tarification. Préférez Auto-Mobile pour les véhicules électriques ou hybrides et une tarification moins cher. Car2Go propose des smarts, pratique pour se garer.

Communauto

Enfin, autre concept, la ville fait partie du réseau Communauto comme 4 autres villes au Québec et Ontario (la ville de Québec, Sherbrooke, Ottawa et Gatineau). Communauto met à disposition un peu partout dans la ville des voitures réservables à l’heure ou la journée.

À votre inscription (il faut être membre, caution requise et coût annuel en fonction de l’offre choisie), on vous remettra une clé passe-partout qui permet d’ouvrir les petits boîtiers présents sur les aires de stationnement réservées à Communauto et qui contiennent les clés des véhicules.

Avant d’utiliser un véhicule, il faut le réserver sur Internet : vous choisissez le véhicule, l’heure et la durée d’utilisation. La tarification se fait à l’heure ou à la journée et en fonction du nombre de kilomètres parcourus, vous ne payez pas l’essence. Sur quelques heures et même sur un week-end, cela peut vraiment être économique si on ne part pas trop loin.

Ainsi, si vous n’avez besoin d’une voiture qu’occasionnellement, c’est la solution idéale. Seul bémol, il faut rapporter la voiture là où on l’a prise.

Téléchargez mon livre « Réussir son expatriation à Montréal » au format PDF qui rassemble l’information essentielle pour réussir votre expatriation, de la préparation à l’installation. En savoir plus.

A propos de Yohann

Expatrié à Montréal depuis juin 2012, je partage mon expérience et mes conseils avec celles et ceux qui vivent ou qui envisagent de vivre et travailler, temporairement ou de façon permanente, à Montréal et, plus généralement, au Québec, province francophone du Canada.